samedi 27 avril 2013

X comme... X3

Le 12 avril dernier, je vous disais ici que je ne m'avoue jamais vaincue et que je trouve toujours un petit indice pour relancer les recherches. Je parlais alors de Marie MARIA, fille de personne...
Je vous disais aussi que j'avais lancé un appel sur un forum de généalogistes pour soumettre mon énigme. 
Eh bien figurez-vous qu'en 2 heures de temps j'ai obtenu une réponse !
Bon, pas une réponse du genre "Marie MARIA avait bien des parents, nommés..." mais une réponse argumentée, me disant que si ce nouveau-né a été abandonné, il a sûrement été placé dans une ou des famille(s) et que les archives d'Angers pourraient nous en apprendre sur cette/ces famille(s). Et donc sur l'enfance de Marie MARIA. 
Ces documents pourraient se trouver dans la série X3 en particulier. La série X concerne l'assistance publique, mais je ne suis pas près d'aller à Angers. Donc j'ai remercié la personne qui m'a renseignée et lui ai dit que je devrais patienter avant de savoir si les archives pourraient m'en apprendre davantage. 
Le lendemain matin, une autre personne m'a dit qu'elle avait prévu d'aller aux Archives d'Angers dans les prochains jours, et qu'elle irait consulter la série X3 pour moi !

Le premier message d'informations était déjà très intéressant puisqu'il m'indiqua que la généreuse bénévole était allée voir en série I HS Q (hôpital) :
  • I HS Q 18 : pour y trouver  le dossier de Marie MARIA enregistrée sous le numéro N° 2296
  • Registre I HS Q 325 : les rémunérations des nourrices de 1843 de toutes les communes du Maine-et-Loire
Et alors ?
--> commune de Brain-sur-l'Authion, à l'est d'Angers, Marie MARIA a été placée dès le lendemain de sa naissance chez Jean LASSE. A deux et trois ans, l'enfant est toujours chez Jean LASSE. Le couple Jean LASSE-Marie MARSAIS s'est marié à Brain-sur-l'Authion en 1837.
La bénévole a indiqué qu'elle allait continuer en regardant le registre qui correspond aux 12 ans de Marie MARIA afin de voir si elle est bien restée dans cette même famille, puis essayer  de trouver chez qui l'enfant a été mise comme domestique.

Le second message de la bénévole m'indiquait que ses recherches s'étaient finalement tournées vers le registre de l'Hôtel Dieu d'Angers (série I HS Q R) pour la période 1838-1850 donnant :
  • le nom et prénom de la mère
  • son âge
  • son lieu de naissance 
  • le nombre de grossesses
  • la date de l'accouchement 
  • le sexe de l'enfant 
  • le poids à la naissance
Autant dire qu'à ce moment-là, mon interlocutrice savait tout de la mère de Marie MARIA !
Quelques heures d'impatience plus tard j'ai reçu un message détaillé, m'indiquant tous ces renseignements et plus encore. Les adresses d'accueil de Marie jusqu'à fin 1849 (elle a alors 7 ans).
Dès à présent, je peux vous dire que Marie MARIA est bien née "enfant abandonnée", mais je ne peux plus dire que Marie MARIA était fille de personne. J'ignore tout de son père, mais j'ai le nom de sa mère biologique. Je peux donc remonter sa branche ascendante maternelle !
Continuez à lire ce blog et je vous raconterai ! ;-)

Par la suite, Marie-Claire (la gentille bénévole) m'a informée qu'elle continuait à regarder dans les registres ce qu'elle pourrait trouver au sujet de Marie MARIA. Elle a trouvé qu'à son décès elle ne possédait aucun actif (1898). Alors elle s'est mise à chercher le décès de François COUBARD, pou connaître leur patrimoine, mais il est décédé après 1911.
Cette enquête à rebondissements est passionnante, n'est-ce pas ?

Que Marie-Claire soit ici infiniment remerciée, pour tout.

Qu'est-ce que ce Défi de A à Z ? Voir ici !

7 commentaires:

Odile a dit…

Bravo pour ce challenge. Les bénévoles sont vraiment irremplaçables, et sur l'Yonne ils m'ont fait aussi beaucoup progresser ! A bientôt.

Léti a dit…

Merci Odile ! Oui, le bénévolat généalogique me surprend toujours et me réjouit à chaque fois. Qui a dit que notre société était celle du chacun pour soi ? A bientôt !
Je m'en vais accoucher et puis ensuite je reviens à mes ancêtres. La suite sera sûrement sur l'ascendance maternelle de Marie Maria !

Anonyme a dit…

mais tu ne vas pas laisser tomber le challenge, que fais-tu de y et surtout Z ?tu as surement quelque chose à nous dire ! Colette

Léti a dit…

Ah ah ! Colette ! Tu me fais rire !
Entre deux contractions, je continue mes recherches, parce que c'est bien joli de vouloir raconter, mais il faut avoir matière ! Z, évidemment, je sais quel titre trouver, mais que dire de plus ?
Y ..... Je peux essayer effectivement !

Anonyme a dit…

pour Y je pourrais te proposer yissable qui signifie "haïssable", détestable , insupportable, mais on ne connait personne qui soit "yissable" cheu nous autes"
alors, ne ris pas trop fort, cela augmente les contractions et prends bien soin de toi
colette

Anonyme a dit…

au fait as_tu pensé au chromosome Y
bonne nuit
colette

Gloria Godard a dit…

Ces séries X sont très émouvantes à parcourir. Dans la période révolutionnaire on y trouve aussi des enfants abandonnés puis repris, c'est étonnant, avec le nom des parents qui viennent réclamer leur petit et donne des détails vestimentaires pour le reconnaitre.
Moi j'adore chercher pour les autres, je suis pour l'adoption des ancêtres ;-)
Si les contractions commencent à bien "brasser", il y a une petite chanson sur Lulu Matern'Elles aujourd'hui pour accoucher facile !
A bientôt.